Bienvenue sur www.kocko.fr
THEME_DESC_SEARCH
| A + A - |
Connexion    
 + Créer un compte

Menu principal

Recherche

Flux RSS
« 1 2 3 (4) 5 6 »
Anniversaire de Pépé Manuaku Waku
Posté par Admin le 19/8/2008 15:00:00 (1004 lectures)

C'est de nouveau Manuaku Waku, Dans Bon anniversaire, ce 19 août 2008

 

Préambule

 

Le fait de voir que notre pays n'a pas un studio d'enregistrement digne de ce nom est un souci majeur pour moi. Du temps de Franco Luambo Makiadi, le pays avait un grand studio qui faisait la fierté de notre pays sur le plan artistique et surtout musical. On arrivait à y produire des œuvres de qualité ; et les musiciens venaient de tous les coins d'Afrique pour l'enregistrement de leurs œuvres. Actuellement, et même au moment ou j'étais encore à Kinshasa, on n'avait plus de bon studio. On allait à Brazzaville pour faire des enregistrements. Je crois que notre pays mérite d'avoir un bon studio. Et ce dans n'importe quelle ville ; Lubumbashi, Matadi, Kisangani, et pas nécessairement à Kinshasa.


Parcours d'un artiste: Pépé Kallé
Posté par Admin le 2/8/2008 14:20:00 (761 lectures)

Pépé Kallé, de son vrai nom Jean Kabasele Yampanya wa ba Mulanga, est né à Kinshasa, le 30 novembre 1951. Fils de papa Angbando et de maman Mbula (tous décédés), il est l'aîné d'une famille de 15 enfants dont 8 garçons.

Après ses études primaires à l'école catholique Saint Charles et ensuite à Saint Paul dans la commune de Barumbu, il fait ses humanités à l'Institut Saint Raphaël de Limete et à l'Institut d'études sociales de Ngiri-Ngiri. Deux mois avant l'organisation des examens d'Etat, il abandonne les études pour entamer une carrière musicale. L'art d'Orphée fera de lui une star de renommée internationale. A sa mort, il laisse une veuve, Pauline Ndekani et une nombreuse progéniture.


WENDO: UN NOM DE SCENE
Posté par Admin le 1/8/2008 17:00:00 (451 lectures)

Wendo Kolosoy

L'artiste musicien Wendo Kolosoy," alanga nzembo", est décédé le lundi 28-07-2008 aux cliniques Ngaliema à Kinshasa,à l'âge de 83 ans. Sa disparition a été annoncée d'une façon sommaire par notre blog, avant la publication de la présente édition spéciale, dégagée de la lecture de ses nombreuses biographies.

WENDO: UN NOM DE SCENE

 Antoine Kalosoy, transformé en Kolosoy par l'usage populaire est né en 1925 à Mushie, dans le Bandundu, d'un père Ekonda, Jules Lutuli et d'une mère Nkundo, Albertine Bolumbu.

Orphelin de père à très bas âge, il sera élevé par sa mère, qui pratiquait le chant à l'aide d'un instrument traditionnel appelé "Mukwasa", qu'elle lui cédera avant sa mort tel un fanion, avec instruction de s'en servir.


Évolution de la musique congolaise moderne des années 60 et 70
Posté par Admin le 1/8/2008 17:00:00 (1592 lectures)

La musique congolaise, c'est toute une histoire. Comme celle des années 1960 et 1970 considérée à juste titre comme l'âge d'or de la musique congolaise moderne

Le mercredi 25 mai 2005  

A fin de la décennie 50, fut marquée par l'apparition de jeunes talents comme Gérard Madiata, Jean Kwamy Munsi, Pascal Rochereau, Joseph Mulamba Mujos, Jeannot Bombenga. Ils sont parmi les acteurs qui vont marquer la décennie, en dehors de Vicky Longomba, Kallé Jeff, Nico Kasanda, Franco Luambo, etc.

Ici, on note un net progrès dans l'élaboration de la musique congolaise. Cette dernière se libère un peu de la musique traditionnelle et accentue ses compositions sur la musique latino-américaine, avec des essences culturelles de nos traditions. Elle s'impose et prend son essor dans toute l'Afrique et tout le continent danse au rythme du Congo. Le paysage musical de cette décennie est dominé par l'African Jazz et OK Jazz à Léopoldville, les Bantous de la Capitale et le Negro Band à Brazzaville, qui se disputent l'échiquier musical congolais.

L'espace musical de Brazzaville compte déjà une dizaine d'ensembles musicaux, parmi lesquels cinq émergent du lot. Il s'agit des orchestres Novelty, Cercul Jazz, Bantous de la Capitale, Orphée Jazz et Negro Band. A Léopoldville aussi, des dizaines d'orchestres se partagent le leadership. Les plus importants sont : African Jazz de Joseph Kabasele, OK Jazz de Franco Luambo et Conga Jazz et Cobantou de Dewayon Ebengo.


Evoloko Jocker très souffrant au Cprk
Posté par Admin le 1/8/2008 10:40:00 (513 lectures)

Félix Wazekwa plaide en faveur de Atshuamo en déclarant que le patron de Langa Langa Stars ne mérite pas l’abandon, en dépit des fautes commises.

Incarcéré depuis quelques mois au pavillon 8 du Centre péni­tentiaire et de rééducation de Kinshasa (CPRK), l’artiste musi­cien Evoloko Joker a des ennuis de santé très alarmants D’après “  Artiste en danger ”, son état va de mal en pis chaque jour qui passe. A en croire “ Artiste en danger ”, Evoloko souffrirait de dysenterie et de typhoïde, à part ses problèmes de tension artérielle. 


« 1 2 3 (4) 5 6 »

Articles récents

Connexion

Archives