Bienvenue sur www.kocko.fr
THEME_DESC_SEARCH
| A + A - |
Connexion    
 + Créer un compte

Menu principal

Recherche

Yambi affiche les cinéastes congolais au 22ème festival de Film Francophone de Namur (Ière partie)
Posté par Anto le 2/10/2007 21:40:00 (623 lectures)

Kinshasa, 23/10/2007 / Culture

« Le cinéma congolais n’a pas beaucoup de moyens mais explose de par ses acteurs comptés parmi de vrais professionnels ». Du 28 septembre au 5 octobre 2007, Namur, capitale de la Wallonie a porté ses habits neufs de fête pour son 22ème  Festival International du Film Francophone (Fiff). Ses rues, bien parfumées par la Meuse, étaient fréquentées par un public très enthousiaste. Bref, une chaleureuse ambiance autour du 7ème art sous la direction du nouveau président d’honneur du Festival de Namur, l’acteur belge Olivier Gourmet.



Avec lui, le Fiff a invité les cinéastes suivants: Amor Hakkar, Nadir Moknèche, Bernard Declercq, François Thomas, Stéphane De Groodt, Serge Larivière, Dominique Standaert, Lubna Azabal, Erico, Saiamone, Eric Guirado, Richard Jutras, Fily Traore, Johan Leysen, Katy Lena N’Diaye; Simon Oilvier Fecteau, Marc-André Lavoie, Stéphane Lafleur, .Balufu Bakupa Kanyindaet Zéka Laplaine...

En ligne de mire, une centaine de films proposés dont plusieurs premières mondiales: « Où est la main de l’homme sans tête » de Guillaume & Stéphane Malandrin, « La belle empoisonneuse » de Richard Jutras, « Control-X » de Thomas François et Bernard Declercq, « La Clef de Guillaume Nicloux, « L’été indien », « Formidable » de Dominique Standaert, < Nuits d’Arabie > de Paul Kieffer ou encore «  Sur Ie Mont Josaphat » de Jean Marc Vervoort.

Le cinéma congolais renaît de ses cendres

A l’occasion de l’événement spécial « Yambi », le Fiff en collaboration avec le « Commissariat général des Relations internationales de la Wallonie-Bruxelles, a fait la part belle au cinéma congolais. Au programme, les films « Kinshasa, Palace » de Zeka La plaine (également en compétition), « Juju Factory » de Balufu Bakupa-Kanyinda (projeté à la soirée d’honneur Yambi à Namur ), « Pièces d’identité » de Mweze Ngangura et « Papy »de Djo-Tunda Wa Munga.

Il y a eu également la projection de films coloniaux et de courts métrages réalisés par de jeunes cinéastes congolais à savoir: « Bwana Kitoko » de André Cauvin-Belgique 1955 « Cailloux » de Guy Kabeya - Rdc - 2007, « Kinshasa, ville de mon enfance » de Adamo Kiangebeni - Rdc/ Belgique - 2005 « La Mémoire du Congo en péril » de Guy Bomanyama Zandu - festival de Film Francophone de Namur - 2005, « Lamokowang » de Petna Ndaliko - Rdc - 2004, « Marc » de Beatrice Badibanga – Rdc -2007, « N’Giri » de Gérard De Boe - Belgique - 1946, « Pêcheurs Wagenias » de Gerard De Boe - Belgique -1952, « Un Voyage au Congo » de Baron Lambert - Belgique - 1924...

Dans la foulée, M. Philippe Swinnen a présenté un double Dvd sur le cinéma congolais en soulignant: « Il n’ y a pas de cinéma d’Etat; il y a seulement la valorisation de la culture comme élément de cohésion, d’amitié, de fraternité... Le cinéma congolais n’a pas beaucoup de moyens mais explose de par ses acteurs comptés parmi de vrais professionnels. » (A suivre)

(Ern.)

Eddy Kabeya de Namur/Le Phare




Autres articles
1/2/2011 19:40:00 - Rumba, l’héritage Congo
1/1/2011 22:30:00 - Seigneur Rochereau !
1/10/2010 18:30:00 - Hommage à Ntesa Dalienst
30/9/2010 17:40:00 - Test du BlackBerry Torch
19/6/2010 9:13:00 - Evoloko Jocker, Manuaku Waku et Gina Efonge sur le marché du disque au mois d’août

Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.

Articles récents

Connexion

Archives