Bienvenue sur www.kocko.fr
THEME_DESC_SEARCH
| A + A - |
Connexion    
 + Créer un compte

Menu principal

Recherche

Portrait de Mashakado Mbuta
Posté par Admin le 31/10/2007 15:50:00 (574 lectures)

Photobucket

Eh Mashakado mama, mwana ya mama, na mbul'oyo ya yo, oloba nini dit, tout droit! na canaille Kaka!!!

C'était la signature de Yaya Brown, Mbuta Mashakado, de son vrai nom Dieudonné Nzolantima.

Chanteur Pop à la création du groupe, formé à l'école de James Moto. Mbuta Mashakado excellait dans l'interprétation aussi bien d'Otis Redding que de james Brown. On retiendra cependant, à l'instar de Djo Mpoyi, qu'il est un exemple réussi de reconversion de la pop à la Rumba.



Relégué en 3e division, en ouverture des concerts de Zaiko, il précédait la prestation de la deuxième division chant du groupe avec Jossart Nyoka Longo et Bimi Ombale.alors qu'en première division de Zaïko ont retrouvait les enfants terribles Anto Nickel Evoloko, Efonge Isekofeta laofanza Gina wa Gina, Jules Wembadio Pene Kikumba et Siméon mavuela, ceux qui faisaient danser tout le monde jusqu'au matin.

C'est au départ des Isifistes que Mbuta Mashakado va s'essayer au chant typique, avec l'autorisation de Pépé Fely. Noyé dans une attaque -chant qui avait fait ses preuves avec Choquer, ebele ya ba sebene, Mbuta Mashakado n'explosera véritablement que grâce aux retransmissions des concerts de Zaïko par Télézaire.

L'artiste au summum de son art, réalisera d'ailleurs à cette occasion les premiers pas de danses de "Moonwalker" (pâtiner à reculons), quelques 7 ans avant Michael Jackson.

Amoureux du volant et des belles figures de styles, ses "6" devant les entrées d'écoles pour épater les filles sont restés si célèbres qu'aujourd'hui, 30 ans après, une école de Kasa-Vubu a gardé son surnom d'institut Mashakado.

Assez incontrôlable et trouble-fête à ses heures, Mbuta Mashasakado aura du mal à se plier à la discipline du chef d'orchestre de Zaiko Jossart. En 1976, il quitte Zaiko pour rejoindre Wembadio et Mavuela Somo dans Yoka Lokole, avec le soutien du "Staff bana Binza" son fan Club.

La même année il est sélectionné par Rochereau au sein de l'orchestre national du zaïre pour représenter la variété za¨roise au festival des arts nègres de Lagos. Cette fois, c'est non seulement l'Afrique mais tout le monde noire qui découvre le virevoltant Mashakado.

Que dire d'autre sur yaya Brown, sinon écouter Mashakado, un hit dans la veine des chansons fétiches à marquer d'une pierre blanche.

Le riff de Manwaku y est céleste et les cris de yaya Brown sont restés d'anthologie.Mwana Mangembo




Autres articles
1/2/2011 19:40:00 - Rumba, l’héritage Congo
1/1/2011 22:30:00 - Seigneur Rochereau !
1/10/2010 18:30:00 - Hommage à Ntesa Dalienst
30/9/2010 17:40:00 - Test du BlackBerry Torch
19/6/2010 9:13:00 - Evoloko Jocker, Manuaku Waku et Gina Efonge sur le marché du disque au mois d’août

Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.

Articles récents

Connexion

Archives