Bienvenue sur www.kocko.fr
THEME_DESC_SEARCH
| A + A - |
Connexion    
 + Créer un compte

Menu principal

Recherche

Dodo scrute la genèse de la nouvelle génération !
Posté par Admin le 24/6/2008 17:20:00 (515 lectures)

Mardi 24 juin 2008

Les gens, surtout nos jeunes générations, se sont toujours interrogés sur les causes de la disparition de l'orchestre THU ZAINA. On peut voir certains éléments de réponses dans ces deux chansons: CONSOLATION ( Efonge Gina et Zaiko LL ), VANGU ( Orchestre Symba ).

Dans la chanson CONSOLATION (sortie en 1972 ), les jeunes et talentueux chanteurs de ZAIKO ( Gina, Evoloko Anto, Shungu Wembadio, Jossart Nyoka, Mavuela Simeon ) ont achève la perfection des sons et influences qu'ils essayent d'imposer a la musique-jeune du Congo depuis 1970. C'est un mélange du Rochereau et rythme Fiesta, du pop, du yéyé. En 1972, ils ne sont les seuls a s'essayer la-dessus. Kabasele Yampanya (Pepe Kalle) fait aussi un peu du chanteur pop dans la chanson SOLA ( Mulembu et Bella-Bella,1972 ):SOLA NAZUI TANGO LELO PONA LOBELA YOOO. Mais les jeunes de ZAIKO avaient fait de cette nouvelle vague leur affaire, leur identité.



De l'autre coté, on retrouve le rythme THU ZAINA, avec la chanson VANGU. Certains diront le rythme OK ou Odemba. Mais, en fait, c'est le rythme jeune de la fin des années 60 ( les bana 15 ans ). Un genre Odemba-dansant, influencé par le mouvement Bill des années 60 et popularisé par Bavon Marie-Marie et Negro-Succès. Comme en témoigne le succès des chansons BA PATRONS NA BA MBONGO ou LOKOKO, ce courant musical tient encore le haut du pavé en 1972 avec le THU ZAINA.

Mais le grand tournant dans cette bataille, c'était cette chanson CONSOLATION. L'oiseau avait mûri, et était prêt a s'envoler. Comme en musique, et un peu partout ailleurs, un seul oiseau ne fait pas le printemps. D'autres mélopées s'en suivront: METE LA VERITE, ONASSIS, CHOUCHOUNA. Qui sonneront le glas du rythme des BANA 15 ans, que les enfants en 1973 appellent déjà MUSIQUE YA BA VIEUX, YA BA MBIAKA.

A nos jeunes d'aujourd'hui qui disent aussi que ZAIKO MIZIKI YA BA MIKULI, j'espère que j'ai écrit ce mot juste, MBUTA MASHAKADO nous rappelle, sans mâcher ses mots, qu'il n'y a eu rien de nouveau depuis la REVOLUTION ZAIKO.

DODO

==============================================================================

Cher Dodo,

Je suis tout à fait d'accord avec vous et surtout avec Mbuta Mashakado pour affirmer qu'il n'y a rien eu de nouveau depuis la révolution Zaïko ! Meridjo a crée le rythme Cavacha que tous les orchestres d'aujourd'hui utilisent; Pépé Manuaku a remodelé et popularisé le seben.... Nyoka Longo a amené l'animation des "Atalaku" sans lesquels aucun musicien africain ne saurait survivre aujourd'hui ! A commencer par Koffi, et en passant par Papa Wemba, Meway, Emeneya, les Ferré, Fally, Samy Diko...etc Je veux bien qu'on nous parle d'une prétendue "nouvelle génération" des musiciens;mais, je voudrais surtout qu'on nous dise clairement ce qu'ils ont apporté de concret à la musique ! Les Touareg, Jaguar, Mercèdes-Benz, Porsche, les belles maisons....n'ont rien à voir avec la musique; ni les cheveux tressés, pantalons surbaissés, slips exposés aux regards.....ou encore moins les surnoms "ronflants" tels Roi de ceci, Papa cela, Mwant Yav, Roi Soleil, Souverain, etc... Nous voulons de l'artistiquement et de musicalement concret !!!!! Kim ( Bruxelles)




Autres articles
1/2/2011 19:40:00 - Rumba, l’héritage Congo
1/1/2011 22:30:00 - Seigneur Rochereau !
1/10/2010 18:30:00 - Hommage à Ntesa Dalienst
30/9/2010 17:40:00 - Test du BlackBerry Torch
19/6/2010 9:13:00 - Evoloko Jocker, Manuaku Waku et Gina Efonge sur le marché du disque au mois d’août

Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.

Articles récents

Connexion

Archives