Bienvenue sur www.kocko.fr
THEME_DESC_SEARCH
| A + A - |
Connexion    
 + Créer un compte

Menu principal

Recherche

Evoloko Atshuamo condamné à dix ans de prison ferme pour viol
Posté par Admin le 1/2/2008 20:00:00 (396 lectures)

La vedette de la chanson congolaise bien connue Evoloko Lay Lay Atshuamo vient d'écoper d'une peine de prison de dix ans pour viol d'une fille de quatorze ans. Le fait est d'une gravité telle qu'il ne pouvait rester impuni.

Le vendredi 1er février 2008

IX ans de prison ferme, voilà le verdict exemplaire pris par le Tribunal de Grande Instance de Kasa-Vubu, le mardi 29 janvier 2008 contre l'artiste musicien Evoloko Atshuamo dit Joker Lay Lay, 54 ans, pour viol d'une fille de 14 ans, élève en 5ème primaire. Humiliée, toute la famille musicale a vidé la salle d'audience.

C'est sur la pointe des pieds et avec un visage contrit, couvert de honte que Tabu Ley, ancien musicien et aujourd'hui, ministre provincial chargé de la Culture et Jeunesse, et par de la, toute la famille musicale congolaise, ont quitté, le 29 janvier 2008, la salle d'audience du Tribunal de Grande Instance de Kasa­Vubu/Assosa.

« Aux fonds auspices, la condamnation à 10 ans de prison ferme de l'artiste musicien Evoloko Lay Lay pour viol d'une jeune fille de 14 ans, élève en 5ème primaire. Le tribunal qui n'a pas lésiné sur les faits infractionnels a fixé les dommages et intérêts à hauteur de 70.000 dollars en faveur de la famille de la victime. L'inculpé devrait également s'acquitter de frais d'instance.



Que s'est-il passé pour que l'on en arrive là

Il ressort des faits allégués au cours de l'instance que l'artiste musicien Evoloko Atshuarno a violé, le dimanche 27 janvier dernier, une fille mineure âgée de 14 ans. Le fait s'est produit sur l'avenue Wafanya à Yolo­Nord, dans la commune de Kalamu, dans la résidence du condamné.

Selon les témoignages de la victime, le patron de l'orchestre Langa Langa Rénové l'avait enfermé dans sa résidence où ne loge ni femme, ni enfants et ce, après avoir utilisé plusieurs subterfuges. C'est après l'avoir libéré dans l'après-midi de ce dimanche-là que la famille, informée du drame survenu s'est empressée de saisir un poste de police.

Sans ménagement, une procédure fut déclenchée conduisant à l'arrestation de l'intéressé. Au Tribunal où il fut conduit, la procédure de flagrance engagée a débouché sur sa condamnation pour 10 ans de prison ferme. Des sources concordantes affirment que ce n'est pas la première fois que l'auteur de la célèbre chanson, « Fièvre Mondo » peut commettre un tel acte scandaleux. Désolation dans la famille musicale !

Gros plan sur l'artiste

Il était mineur quand Evoloko Jocker, a commencé la musique en 1969 dans le groupe Zaiko Langa Langa. La première cuvée de Zaiko porte l'estampillage d'Evoloko et de nombreux musiciens congolais ont fourbi leurs armes à ses côtés avant d'atteindre aujourd'hui les rivages où ils sont. Atshuamo est un artiste de facture respectable. Il fut fureur dans les années soixante-dix avec sa chorégraphie et son look. Il est l'un des élèves du style fiesta. Joker Lay Lay est le seul musicien congolais de sa génération dont on sent la ressemblance à travers ses chansons. Avec sa voix aiguë et limpide, très charmant, il est parvenu à créer toute une école.

La musique congolaise lui doit beaucoup et tous les musiciens de la RDC, notamment Papa Wemba, Nyoka Longo, le Grand-père Benz Bozi Boziana..., reconnaissent en lui, une étoile brillante de la musique d'une certaine époque.

Jordache Diala © La Prospérité 31.01.2008




Autres articles
1/2/2011 19:40:00 - Rumba, l’héritage Congo
1/1/2011 22:30:00 - Seigneur Rochereau !
1/10/2010 18:30:00 - Hommage à Ntesa Dalienst
30/9/2010 17:40:00 - Test du BlackBerry Torch
19/6/2010 9:13:00 - Evoloko Jocker, Manuaku Waku et Gina Efonge sur le marché du disque au mois d’août

Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.

Articles récents

Connexion

Archives